Aller au contenu

Comment trouver un titre accrocheur qui génère des clics ?

Avez-vous déjà passé du temps à rédiger un article pertinent sur votre blog pour qu’il ne soit lu que par trois de vos collègues et quelques proches par sympathie ?

C’est surement le titre de votre article qui n’est pas assez efficace pour retenir l’attention. Heureusement pour vous, on vous partage les astuces pour trouver un titre accrocheur. C’est parti !

Qu’est-ce qu’un titre accrocheur ?

Un titre qui doit informer

Le premier rôle du titre accrocheur est bien entendu de résumer les informations du contenu et de répondre à certaines questions de référence de vos lecteurs : qui, quoi, où, quand, pourquoi, comment. Ils doivent pouvoir se faire une idée du contenu de votre article simplement en lisant le titre. 

Attirer l’attention et susciter l’intérêt

En plus d’informer l’internaute, le titre accrocheur, comme son nom l’indique, doit surtout susciter son intérêt. Pour optimiser vos chances d’être lu (car vos articles le méritent, nous n’en doutons pas !), il est indispensable de réaliser un titre accrocheur !  Le titre est une des parties les plus importantes lors de la rédaction de vos contenus. C’est la première chose que le lecteur voit et c’est ce qui va déterminer s’il a envie de cliquer ou non. C’est le premier rôle de votre titre : inciter à lire la suite.

Optimiser votre SEO

Enfin, le dernier rôle du titre accrocheur : optimiser le référencement naturel de votre site ! Pour être visible par les internautes, il faut l’être sur les moteurs de recherche. 

Grâce à une stratégie de mots clés, le titre est un véritable outil de référencement naturel. 

Comment rédiger un titre accrocheur ?

Tenir sa promesse

Tout d’abord, pour rédiger un titre accrocheur, il est essentiel de ne pas exagérer sur le contenu annoncé. Il est primordiale de ne pas faire de fausses promesses ni de titres mensongers. Un titre doit être attirant, mais honnête. Si votre titre est trop sensationnel et promet des choses irréalisables, vous risquez de tromper vos lecteurs et de trahir leur confiance. Ils doivent pouvoir se faire une idée de ce qu’ils vont trouver dans votre article. Il est important de ne pas les frustrer de ne pas trouver le informations qu’ils cherchent. Il s’agit plutôt de leur montrer que vous sortez du lot, de toute fausse publicité, et que vous méritez leur attention.

Par exemple :

8 astuces pour vous aider à créer une infographie

Créer une infographie en seulement un clic

Privilégier un titre court

Pour les lecteurs

La longueur de votre titre est aussi un facteur qui va donner envie ou non à l’internaute de cliquer. En le rédigeant, il faut garder en tête que vos lecteurs sont pressés, ils n’ont que quelques secondes à accorder à votre titre. Il doit donc retenir leur attention tout de suite et être impactant.

Il faut éviter les titres trop longs. Ils ne doivent pas faire plus d’une ligne au risque de désintéresser ou de démotiver les potentiels lecteurs. Un titre trop long peut brouiller la compréhension du lecteur sur ce qu’il s’apprête à lire.

Attention

Prenez garde au risque de faire un titre trop court ! Il est important que votre titre apporte tout de même suffisamment d’information à votre cible sur le contenu de votre article. On vous recommande d’utiliser des mots simples et courts et d’éviter d’utiliser un vocabulaire trop technique ou des jeux de mots. Ils pourraient avoir tendance à brouiller la compréhension du lecteur qui doit rapidement saisir les termes employés.

Pour le SEO

Vous l’aurez compris, votre titre doit être travaillé en pensant SEO pour que votre contenu soit rendu visible par les moteurs de recherches. 

Dans le cas contraire, votre article sera mal positionné dans les résultats de recherche de votre cible. Elle n’aura même pas l’occasion de le trouver engageant car elle ne risque pas de tomber dessus ! Cette démarche ne vous apporterait alors aucun bénéfice.

La longueur à adopter pour votre titre dépendra des objectifs que vous visez pour votre contenu.

Par exemple :

  • Vous souhaitez que votre article figure en première page des résultats de recherche.
  • Vous désirez plutôt que votre article soit virale sur les réseaux sociaux. 

Twitter favorise davantage les titres de 8 à 12 mots.

Facebook, c’est jusqu’à 15 mots.

S’assurer que le titre contient le mot-clé principal de notre article

Dans l’élaboration de votre titre, il est nécessaire d’inclure des mots-clés pertinents en vous positionnant sur une requête pour que votre article soit un succès. 

Sans mot-clé dans votre titre, vous n’obtiendrez pas le trafic ni les autres bénéfices que votre contenu peut vous apporter.

Comment utiliser les mot clés ? 

  • Vérifier le volume de recherche du mot-clé visé pour s’assurer de sa pertinence et de sa potentielle efficacité pour votre public cible. 
  • Si possible, le placer en début de votre titre pour optimiser son efficacité.

Attention

Il est important de ne pas abuser des mots-clés. Les moteurs de recherche n’affectionnent pas les titres aux mots-clés excessifs. Cela pourrait non seulement nuire à votre positionnement mais aussi donner un aspect spam à votre titre et créer une confusion.

Viser la bonne émotion

Lorsque le lecteur a saisi les mots-clés du sujet qui l’intéresse, il cherche généralement à répondre au problème qu’il rencontre. Une liste d’articles lui sera proposée mais avec quoi fera-t-il la différence ? Les émotions qui lui seront suscités !

Parmi elles, les plus efficaces sont les suivantes :

  • La curiosité : elle joue un rôle fondamentale dans le système éducatif. Beaucoup de lecteurs sont des autodidactes qui comptent sur vos contenus rédactionnels pour en apprendre davantage, alors jouer sur la curiosité est un bon moyen de les attirer. Cette émotion a de très belles retombées en marketing !
  • Le gain attendu : Donner une idée à l’internaute de ce qu’il pourrait gagner à la lecture de votre article est un bon moyen de l’inciter à le lire. Par exemple : “Comment rédiger des articles qui augmenteront vos taux de clic de 20% ?”, le gain exprimé : augmentation de 20% de taux de clics.
  • L’identification : vos prospects aimeraient ressembler aux meilleurs experts de leur domaine et, pour y parvenir, ils aimerez connaître et imiter leurs petits secrets. Par exemple : “5 conseils pour rédiger un article inspirés des meilleurs… “

5 exemples de titres accrocheurs

Le titre avec des chiffres

Généralement, les contenus sous formes de liste sont très appréciés. Annoncer dès le titre le nombre de points abordés est un bon moyen de susciter l’intérêt des lecteurs. Les chiffres ont l’avantage d’apporter du concret, ils apportent une information supplémentaire. De plus, ces internautes qui sont souvent pressés sont rassurés lorsqu’ils voient un chiffre. Ça leur permet de penser que ça va aller vite, (5 ou 10 points à parcourir). 

Quelques exemples : 

Le titre sous forme de question

Opter pour un titre sous forme de question est un bon moyen de faire comprendre aux internautes avec une problématique, que votre article saura y répondre. C’est une manière efficace de montrer que vous les comprenez et que vous avez de l’expérience.

En terme de référencement naturel, c’est aussi une technique gagnante. Les internautes ont de plus en plus tendance à poser leurs questions telles quelles dans les moteurs de recherche. Optez pour un titre sous forme de question est donc un bon moyen d’être bien référencé !

C’est pourquoi h2a utilise souvent cette technique. 

Quelques exemples de nos titres sous forme de question :

Le titre sous forme de témoignage

Le titre doit être vu comme un argument pour persuader vos prospect de cliquer. Ici, c’est l’argument d’autorité dont il s’agit. 

Utiliser le témoignage de quelqu’un qui exerce une certaine autorité dans le domaine que vous abordez est un bon moyen d’apporter de la crédibilité à votre contenu. Un prospect est susceptible de se laisser convaincre par le témoignage d’un expert dans son secteur d’activité et donc de cliquer. 

Le retour d’expérience est le type de témoignage le plus efficace, il rajoute une véritable valeur à votre contenu, d’autant plus s’il provient d’une personne crédible aux yeux de vos prospects.

Il ne faut pas hésiter à en inclure dans vos titres.

Par exemple :

“Les 5 leçons entrepreneuriales de Mark Zuckerber”

Le titre qui s’adresse directement au lecteur 

Les lecteurs qui se sentent visés et impliqués sont les plus susceptibles de cliquer sur l’article. Lorsque vous rédigez un titre, il est essentiel de se mettre dans la peau de ceux que vous essayez d’atteindre.

Quelques exemples :

  • “Marketeurs, préparez votre stratégie 2024 !”
  • “Commerciaux : les 12 conseils pour réussir à vendre”
  • “Dirigeants de PME : comment accompagner au mieux vos commerciaux ?”

Le titre contenant un mot fort

Toujours dans cette optique de susciter une émotion chez le lecteur, certains mots avec un poids plus fort que les autres sont très utiles dans les titres pour faire ressentir de l’urgence, de l’envie ou encore de la confiance, par exemple. Ils permettent de transformer un titre ennuyeux en accroche pour votre cible. 

Quelques exemples :

Les différentes techniques que nous vous avons présentées sont d’autant plus intéressantes et efficaces lorsqu’elles sont combinées entre elles. 

Cependant, pour générer du trafic sur votre blog ou sur votre site internet, il existe une multitude d’autres éléments clés à prendre en compte. 

Et pour ne rien louper de nos actualités, suivez-nous sur les réseaux

2 décembre 2022

L’importance du choix des couleurs dans sa stratégie marketing

7 juin 2023

Pourquoi faire du storytelling ?