Aller au contenu

Communiquer sur les réseaux sociaux #Facebook

Nous poursuivons notre série d’articles sur les réseaux sociaux en nous attaquant cette fois à Facebook. Nous allons voir ensemble comment utiliser ce réseau social de façon pratique et utile pour une entreprise.

1. Généralités sur Facebook

Depuis l’année de sa création en 2004 dans les couloirs de Harvard, Facebook est devenue une machine si puissante qu’elle permet de faire la pluie et le beau temps dans tous les domaines : politique, business et manipulations d’audiences.

Comment faire sa place au soleil sur Facebook sachant que des millions de personnes y sont présentes et presque autant d’entreprises ?

La page Facebook

La page Facebook de votre société (et non votre profil personnel) vous permet d’entrer les informations pratique sur votre entreprise :

  • Emplacement géographique
  • Horaires
  • Description
  • Photos
  • Offres d’emploi
  • Publications de posts

Plus vous ajouterez de contenu sur votre page, plus les visiteurs auront de facilités à vous trouver sur Facebook.

Pourquoi être présent sur Facebook ?

Ce réseau social, le premier à réellement réunir tous les âges et toutes les cultures, est entré dans les mœurs depuis 2004. Ce n’est plus un phénomène de mode, Facebook est une habitude, un moyen de communication comme un autre. 

Tout le monde est sur Facebook.

2. Quel public ?

Aujourd’hui, Facebook compte en 2020 2,603 milliards d’utilisateurs actifs mensuels.

Qui ?

Le public Facebook est très hétéroclite, contrairement à d’autres réseaux sociaux qui attirent des catégories de personnes précises. 

Prenons l’exemple d’une famille dont tous les membres sont inscrits sur Facebook. Tous souhaitent rester en contact et interagir entre eux et aussi avec leurs amis, mais voyons également plus loin : 

  • Ils peuvent utiliser messenger tous ensemble en famille
  • Les plus jeunes peuvent suivre leurs groupes de musique favoris
  • Les plus âgés peuvent reprendre contact avec d’anciens amis qu’ils ont retrouvé sur le réseau 
  • Les adolescents / jeunes adultes peuvent l’utiliser pour rester en contact avec leurs amis d’enfance qui ont déménagé
  • Les parents d’enfants en bas âge peuvent l’utiliser pour suivre des blogs de cuisine ou encore des communautés de parents d’élèves. 
  • Chacun peut suivre des blogs, émissions ou artistes

Cette famille est elle-même une communauté, et chacun de ses membres utilise le réseau pour rester en contact avec sa propre communauté : jeunes parents, seniors, adolescents, anciens élèves d’un lycée, etc. Chaque personne à titre individuel tisse sa propre communauté selon ses centres d’intérêts. 

Chacun développe son univers social au fil de sa vie et de ses rencontres, Facebook est donc une galaxie entière de petits univers.

Stephen Wolfram, mathématicien, a développé un algorithme qui permet d’étudier les relations de chacun pour en faire un sociogramme (cet outil est utilisable sur Facebook si l’expérience vous tente). 

Voici par exemple ce que donne cette représentation sur une jeune américaine : 

On remarque des grappes, appelées également cluster, qui représentent les différentes communautés qu’elle fréquente ou a fréquenté : l’école, les colonies de vacances, un club de sport et des personnes isolées rencontrées au fil du temps.

Facebook, à la différence du réseau social Linkedin, dont nous parlions il y a quelques semaines, est une entité sociale : elle permet aux membres d’une communautés d’interagir entre eux.

Le monde se retrouve sur Facebook et s’organise en communautés, à la différence des autres réseaux sociaux, qui n’ont été conçus, en général que pour un type de personne. 

A vous donc, avec votre page entreprise de développer votre propre communauté de clients, abonnés, et relations professionnelles. 

Comment ?

  • Des communautés multiples

Plusieurs options s’offrent à vous pour développer votre communauté :

  • Publiez régulièrement des contenus
  • Informez vos abonnés sur ce que vous produisez : en quoi vous pouvez répondre à leurs besoins
  • Partagez des informations sur la vie de votre entreprise
  • Restez à l’écoute de leurs besoins et répondez aux commentaires que vous recevez 

Un compte Messenger est lié à votre page, ce qui permet aux utilisateurs de vous contacter par ce biais. Il vous est également possible de répondre aux commentaires de vos publications directement sur cette messagerie, pour une réponse personnalisée. 

  • Connaissez-vous vos abonnés ?

Vous pouvez vous rendre dans la partie statistiques de votre page pour consulter vos résultats : nombre de likes, personnes qui vous suivent, et bien d’autres statistiques utiles. 

Cette partie statistiques vous permettra également d’en savoir plus sur le profil de vos followers : leur âge, leur provenance, leur langue. 

  • Facebook est toujours au top

On a souvent entendu ces derniers temps que Facebook était en perte de vitesse. Les chiffres annoncent pourtant qu’en 2020, 500 000 nouveaux profils sont créés sur Facebook chaque jour, soit 6 par secondes. Une personne passe en moyenne 35 minutes par jour sur Facebook.

D’autant plus que depuis la période de confinement que nous avons traversée, les chiffres de fréquentation de Facebook sont en constante augmentation. Facebook étant finalement la représentation virtuelle de votre cercle social, il était naturel qu’en période de confinement la “vie virtuelle” prenne le dessus. Par le biais de Facebook de nombreuses relations sociales ont pu être maintenues à distance.

3. Précisions sur l’algorithme

L’algorithme de Facebook est en constante évolution

Le fil d’actualité Facebook est une savante combinaison de plusieurs éléments : les publications de votre fil d’actualité ne sont pas affichés par ordre chronologique ni au hasard, l’ordre est déterminé par l’utilisation que vous faites du réseau :

  • Selon vos likes : les marques et pages likées vous seront présentées en priorité
  • Vos amis “proches” : les amis avec qui vous interagissez le plus seront ceux dont les actualités vous seront affichées en premier : Facebook observe les tags sur les photos, les commentaires et détermine donc vos amis les “plus proches”. Ce ne sont donc pas forcément vos “réels” amis proches dans votre vie. 

Il se peut que vous ayez des centaines d’amis et de pages likées, vous ne verrez pas systématiquement toutes les nouveautés de votre réseau.

L’utilisateur se retrouve enfermé dans son “cercle” d’amis et pages qu’il aime : il crée donc son monde à lui, qu’il connaît et cela l’encourage à revenir.

Cela peut être un danger pour l’utilisateur puisqu’il n’a plus une vision globale de l’actualité. Bien souvent, c’est à l’intérieur de ces cercles que se développent les fake news. 

Ces cercles fermés d’utilisateurs obligent les marques à devoir payer pour diffuser leur contenu au plus grand nombre. Ce sont vos préférences et habitudes d’utilisation déterminent les différentes publicités que l’on vous présentera sur votre fil d’actualité. 

Des sondages auprès des internautes sont organisés régulièrement, ils permettent aux responsables du réseau social de se tenir informés des souhaits des utilisateurs. 

Comment créer un post impactant ?

  • Des posts courts et précis

On doit immédiatement comprendre votre idée sans avoir à lire votre article. Les questions sont un bon moyen d’obtenir de l’engagement. 

  • Utiliser des vidéos

Les vidéos permettent d’obtenir facilement de l’engagement sur vos posts, grâce à leur contenu dynamique. Attention cependant : de nos jours : 85% des vidéos sont vues sur Facebook sans le son. Les vidéos comportant des sous titres sont donc à privilégier pour vos utilisateurs qui ne peuvent pas consulter Facebook avec le son. 

  • Utiliser des images

Les images permettent d’exprimer une idée forte rapidement et donc d’attirer l’oeil. 

L’objectif pour votre page est d’obtenir des réactions et des commentaires. Sans cela, votre post sera très vite oublié et noyé dans la masse. 

4. Le content marketing, appliqué sur Facebook

Même si certains utilisateurs le considèrent comme une source fiable d’information, à titre personnel ou professionnel : cela ne correspond pas à une cible Européenne, mais il faut savoir que 45% des Américains déclarent s’informer sur Facebook.

La majorité des utilisateurs de Facebook utilisent Facebook comme un passe-temps : ils suivent les publications de leurs proches, amis, blogs et pour certains des journaux. 

C’est en cela que les statistiques de votre page pourront vous renseigner davantage sur votre cible : vous pourrez ainsi déterminer à quelle catégorie appartiennent vos abonnés.  

Le “snack content

Les contenus publiés sur Facebook le sont très souvent sous la forme de “snack content” : un contenu à “grignoter”. On consulte la plateforme de façon ponctuelle : en attendant dans les transports, dans une salle d’attente ou entre deux rendez-vous professionnels. 

Il est donc important de respecter cette guideline d’un contenu facile et léger, même si l’idée contenue dans votre post est importante.

Si vous disposez d’une idée ou d’un contenu qui pourrait faire l’objet d’un article de fond, vous pouvez le conserver pour votre blog et partager un post plus complet sur Linkedin, en revanche vous pouvez ne partager qu’une partie de l’idée pour votre post Facebook : n’aborder que l’idée principale ou un angle plus attractif. 

Comme abordé dans notre dernier article : votre blog est votre support principal, c’est sur celui-ci que vous pouvez rédiger vos contenus en “grand format”, vous adaptez ensuite vos posts en “morcelant” votre contenu en fonction de la cible du réseau social.

Et pour ne rien louper de nos actualités, suivez-nous sur les réseaux

Vous souhaitez obtenir des conseils de communication sur les réseaux sociaux ?
Vous souhaitez démarrer sur Facebook ? Contactez-nous !

13 juillet 2020

Communiquer sur les réseaux sociaux #Linkedin

14 mai 2020

Une campagne sur les réseaux sociaux, comment ça marche ?