Aller au contenu

La meilleure façon de chercher

Google toujours devant et de loin

C’est incontestable, sa puissance est reconnue et difficilement remise en question, notamment grâce à la publicité et la couverture impressionnante du groupe : Maps, Waze, Youtube…

Google représente aujourd’hui plus de 90% de part de marché (92.23% en juillet 2022 en Europe).

Mais Google sait aussi comment mettre en avant ses services, même si cela représente un certain coût.

Ainsi, voici l’exemple de l’accord entre Mozilla et Google : Mozilla et Google viennent de prolonger leur accord commercial, permettant ainsi de faire de Google le moteur de recherche par défaut sur le navigateur Firefox jusqu’en 2023.

En effet, en Europe, Firefox représente 6.54% du marché des navigateurs (en Juillet 2022).

Cet accord devrait rapporter entre 400 et 450 millions de dollars par an à Mozilla.

Google vs Bing, un duel perpétuel ?

Bing, le moteur de recherche créé par Microsoft est l’éternel second derrière Google. Moteur de recherche par défaut sur les appareils Microsoft, Bing arrive derrière Google avec un score entre 3% et 4% du marché des moteurs de recherche (3,3% dans le monde, juillet 2022).

Bing n’est pas seul, d’autres moteurs utilisent son algorithme. C’est le cas d’Ecosia et Yahoo! et cela permet à Bing d’atteindre environ 6% de parts de marché (en France).

Quelles sont les différences majeures entre les moteurs Bing et Google ? Voici les critères principaux mesurés par les deux moteurs de recherche pour indexer les sites web :

Google

  • Champ sémantique riche : L’important pour Google est que le site comporte un champ sémantique riche. L’objectif pour le moteur est de comprendre quelle est la recherche précise d’un utilisateur pour lui répondre au mieux.

(L’objectif à terme pour Google est d’être un moteur de réponse et non plus un simple moteur de recherche / l’utilisation des mots clés dans la recherche est révolu, vous pouvez lui poser une vraie question).

  • Core web vitals : Les différents blogs centrés sur le web marketing ont beaucoup publié à ce sujet ces derniers mois. Les core web vitals regroupent simplement les critères de performance d’un site web : si votre site est rapide, responsive et facile à utiliser, Google favorise votre positionnement par rapport à un site moins optimisé. Couplé à un contenu pertinent, votre positionnement ne pourra que s’améliorer. 
  • Backlinks (liens externes) : Plus votre site reçoit de liens de l’extérieur, en provenance d’autres sites, plus il sera considéré comme une source fiable par Google. 

Globalement, Google tend à se comporter comme une intelligence artificielle (même si ce terme reste à définir précisément) : au final, ce qui semble pertinent à un être humain le sera pour Google, l’optimisation d’un site pour Google demande surtout du bon sens.

Bing

D’une manière générale, l’algorithme de Bing fonctionne comme celui de Google il y a quelques années.

  • Répétition de mots clés : plus une expression ou un mot clé sera répété sur votre site, mieux il sera positionné sur Bing sur une requête donnée.
  • Métadonnées : Bing privilégie les mots clés contenus dans les balises du site (Title, H et meta description).

> Ces critères étaient auparavant aussi des critères importants chez Google, mais ce dernier est aujourd’hui capable de comprendre le sens sémantique des recherches et des contenus, il peut donc apporter de véritables réponses pertinentes aux internautes.

  • Réseaux sociaux : Bing favorise les sites web liés à des comptes réseaux sociaux populaires (comptes avérés et reconnus).

D’un point de vue marketing digital et optimisation de site, est-il intéressant de se positionner sur Bing ?

Vous pouvez tenter d’améliorer votre positionnement sur Bing si votre cible commerciale comporte par exemple des personnes non initiées au web / peu habituées du monde digital.

Les utilisateurs initiés ont tendance à personnaliser leur navigateur par défaut, ou à utiliser un autre moteur de recherche que Bing, en revanche les non initiés ne sachant pas comment changer ce paramétrage vont donc conserver Bing comme moteur de recherche principal.

Les bases du SEO

Consultez l’article

Que valent les nouveaux moteurs de recherche ?

La tendance est aujourd’hui à la protection des données et au respect de la vie privée.

Google est particulièrement atteint par cette remise en cause, notamment par rapport à Google Analytics et aux traceurs publicitaires qui permettent d’utiliser les données personnelles des internautes à des fins publicitaires.

La protection de l’environnement et la réduction des dépenses énergétiques sont également au cœur des discussions, et nous ne sommes pas sans savoir que le digital consomme beaucoup d’énergie.

Détaillons ensemble deux nouveaux entrants européens sur le marché, positionnés tous deux comme des alternatives à Google, tant d’un point de vue respect de la vie privée que de l’éco-responsabilité.

Qwant

qwant.com

Créé en 2011 en France, Qwant est le premier moteur de recherche européen à disposer de son propre moteur d’indexation.

Il est aussi le seul moteur de recherche à proposer un moteur de recherche pour les enfants (Qwant Junior).

La spécificité de Qwant, c’est le fait que ce moteur ne stocke aucun historique et ne sait pas qui sont les internautes qui font des recherches sur son service : pas de traceurs publicitaires ni de cookies, les données ne sont pas conservées et totalement anonymes.

A la différence de Google qui conserve un historique de toutes les recherches et également des cookies de navigation qui servent à envoyer des publicités ciblées.

Comment Qwant est-il financé ? Les espaces publicitaires proposés sont sélectionnés de manière traditionnelle, il s’agit uniquement de publicité contextuelle, sans stockage d’historique de recherche et sans utilisation des données personnelles.

Le mot d’ordre est donc la transparence et la neutralité : tous les utilisateurs reçoivent les mêmes résultats quelles que soient leurs recherches (pas d’influence de publicités selon les habitudes de recherches).

Quelques chiffres :

6 millions d’utilisateurs mensuels.
Plus de 7M de requêtes par jourSource Médiamétrie – Mars 2021 – France et international

Ecosia

ecosia.org

Fondé en Allemagne en 2009.

A la différence de Qwant, qui a créé son propre moteur de recherche, Ecosia utilise le moteur de recherche de Bing (et reverse donc une partie de ses revenus à Microsoft).

Le modèle économique de l’entreprise garantit le fait que que les fondateurs ne puissent jamais sortir de bénéfices de l’entreprise, ni même recevoir de dividendes.

Depuis 2014 la société publie ses rapports financiers afin de garantir une totale transparence.

Marché des moteurs de recherche : Ecosia, un challenger face aux géants de la tech

Le principal objectif d’Ecosia ? Planter des arbres. Pour cela Ecosia vend aussi des espaces publicitaires (et garantit le respect de la vie privée) et utilise tous les bénéfices générés par ses revenus pour planter des arbres dans le monde entier.

Ecosia est la première entreprise allemande à avoir été certifiée B Corp grâce à son modèle d’entreprise sociale.

Quelques chiffres :

20 millions d’utilisateurs dans le monde
Plus de 155 millions d’arbres plantés

Et pour ne rien louper de nos actualités, suivez-nous sur les réseaux

25 janvier 2021

Ce moment clé qui peut tout changer

19 décembre 2019

Un contenu riche ne doit plus rimer avec un contenu ennuyeux